First Nights - Beethoven's 9th - EDX - HarvardX

First Nights – Beethoven’s 9th (EDX)

Second cours investigué sur la plateforme EDX, je ne m’attarderais donc pas sur les spécificités de la plateforme comme je l’ai fait pour le MOOC sur le thème de Linux. Il s’agit d’un MOOC de musicologie dédié à la 9° symphonie de Beethoven proposé par HarvardX.

Visiblement l’ensemble des MOOCs présents sur cette plateforme proposent une vidéo « Teaser » à consulter avant de s’inscrire au cours.Ici, cette vidéo d’accroche est extrêmement courte, un petit extrait de la symphonie traitée. On y voit divers plans d’un orchestre entrain jouer filmés de manière professionnelle, mais dans l’ensemble, on a aucune réelle info de ce qui nous attend dans le cours.

Étonnamment, le cours ne commence pas par du contenu, mais par un questionnaire qui vise à déterminer le profil du visiteur… est-il là pour apprendre ou pour faire un tour dans les contenus ? De tous les MOOCs testés jusque là, ce sera le seul à proposer ce genre de questionnaire en amorce.

On embraie ensuite le début de cours en nous proposant simplement d’écouter un enregistrement vidéo d’une partie de la symphonie en multi-plans dans des conditions similaires à ce que l’on peut voir à la télévision, suivi de l’ensemble de la symphonie dans des vidéos contenant uniquement du son (drôle de choix pour la qualité du son). Aucune amorce au contenu du cours n’a toujours été proposée. Jusque là.

Quels types de vidéos rencontre-t-on ?

First Nights - Beethoven's 9th - EDX - HarvardX
First Nights – Beethoven’s 9th – EDX – HarvardX

En partant de la typologie de vidéos éducatives que nous avons mise en place avec l’équipe eCampus, j’ai donc répertorié les catégories suivantes parmi les 25 vidéos du cours. : Eco-capture lorsque nous sommes sur scène, Me Myself & Board lorsque nous sommes en studio. On pourrait assimiler l’analyse de documents filmés de haut au screencast et certaines phases où l’enseignant décortique la symphonie assis à son piano comme de l’expérimentation.

La première leçon de cours s’amorce. Le professeur est dans un studio sur fond noir mis en scène avec un piano. La capsule de 4 minutes est tournée en multi-plans. Outre le contenu historique présenté autour du sujet, on y analyse rapidement une partie de la symphonie et il est intéressant de voir comment le professeur s’implique par des gestes, des mimiques, comment il vit l’oeuvre. Cela montre évidemment qu’un bon orateur de MOOC aura idéalement besoin de compétence théâtrale.

À nouveau dans la 2° capsule de contenu le professeur est mis en scène dans un espace cohérent au cours,
les angles de caméra sont donc disposés d’une autre manière dans le studio. Toujours dans cette première capsule, on trouve également un plan vu par-dessus la feuille que nous avons souvent envisagée pour offrir quelque chose de plus naturel que le travail sur tablette Wacom.

L’ensemble du cours s’étalant en 5 chapitres comporte plus ou moins 25 vidéos toujours dans le même modèle que ce qui a été présenté jusqu’ici. On retrouvera à nouveau le professeur analysant des documents papier vus de haut comme nous l’aurions fait avec la tablette Wacom. Il montera également sur scène se promenant dans l’orchestre philharmonique pour disséquer le contenu de l’oeuvre. Enfin, on le retrouvera aussi dans une mise en pratique / expérimentation, assis à son piano afin de nous montrer plus en profondeur certains points de la symphonie en détail.

Points positifs :

  • La mise en situation
  • Un excellent orateur qui a le ton et les gestes pour tenir en attention

Points négatifs :

  • La mise en valeur du contenu en amorce n’est pas du niveau du contenu du cours, c’est dommage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *